Le télétravail

Le 7 octobre 2019

EmploiRetraite.ca a interviewée pour un article sur le télétravail dans la revue Première en affaires.

Aimeriez-vous avoir un emploi que vous pourriez exercer à domicile ?
La réponse de nos candidats chez Emploiretraite.ca : OUI !!!

ANNIE BOURQUE

Spécialiste en développement organisationnel, Michel Maletto, membre de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés et qui a fait don de sa méthode de développement organisationnel à l’Université du Québec à Rimouski, observe les retombées d’un nouveau pacte fondé sur la confiance. Le phénomène gagne en popularité.

« pour recruter de bons candidats parce que notre plateforme offre cette souplesse qui est devenue très recherchée. »

Mélanie Foley, conseillère en ressources humaines pour Solentia, une firme de consultants experts en RH spécialisée dans les crédits d’impôt et le recrutement, estime que les entreprises doivent faire preuve d’ouverture pour attirer les candidats les plus compétents. «Dans un contexte où la main-d’œuvre est rare, elles doivent être créatives pour se distinguer des autres. Si elles ne prennent pas le virage de la flexibilité, je crains que certaines entreprises ne ratent le train, illustre-t-elle. Cette souplesse crée aussi un formidable levier d’engagement.» Et c’est libérateur, car le stress qui découle d’un horaire rigide influe notablement sur la productivité. «Dans un meilleur état psychologique, le travailleur devient plus efficace et développe davantage ses compétences», ajoute Michel Maletto.

«En offrant aux employés de gérer eux- mêmes leurs 35 heures de travail par semaine, on les rend maîtres de leur temps», explique-t-il.

« Cette souplesse crée un formidable levier d’engagement. »

Comment gérer la productivité d’une équipe à distance? L’employeur doit trouver des façons de créer et maintenir le contact avec ses collaborateurs. «Heureusement, nous avons les technologies comme Skype, Meet Google ou la vidéo-conférence», indique Julie Dufresne, de chez EmploiRetraite.ca.

Mais avec ce sentiment de liberté, ils intériorisent l’impératif de s’engager à
produire des résultats tangibles.

La fondatrice du site Web EmploiRetraite.ca, Julie Dufresne, en sait quelque chose. «Mon siège social est sur le Web, dit-elle, et je peux travailler à partir de n’importe où, tout comme mes employés. »

Ses six protégés accomplissent leurs tâches à partir de leur domicile situé à Laval, Repentigny ou Québec. «Le candidat doit être à la fois passionné par notre mission et productif, car la rémunération est directement liée à la contribution. »

D’après cette entrepreneure, le télétravail gagne en popularité «Tout le monde au Québec peut postuler, dit-elle. Pour une offre affichée il y a trois jours, j’ai reçu 50 CV. On a plus de facilité

La rigueur est de mise. « Une fois toutes les deux semaines, on prépare une réunion debout (stand up meeting) d’où émergent des idées. Et puis, on se parle régulièrement par texto, courriel ou téléphone.» Le siège social d’Emploi-Retraite est situé au Lac-Saint-Jean. «En engageant virtuellement des employés qui travaillent chez eux, j’économise en espace de bureau, en mobilier, en frais de chauffage, etc. », souligne Julie Dufresne.

La flexibilité au travail n’est pas seulement liée aux nouvelles tendances et à la numérisation du travail. Certains secteurs ont depuis toujours recours au talent des travailleurs autonomes. À titre d’exemple, l’entreprise de postproduction et de mise

Source revue AUTOMNE 2019 : premieresenaffaires.com

Aucun commentaire

Avatar

Vous devez vous connecter pour commenter.